PuceThe Surge, le jeu vidéo violent et écolo

Nous sommes dans un futur plus ou moins lointain. La Terre se meurt suite à la surexploitation et l'épuisement des ressources naturelles. L'humanité tente de survivre dans ce monde en ruines, dominé par les robots et les intelligences artificielles toujours plus nombreux et autonomes, qui remplacent les humains dans tous les métiers, générant ainsi un taux de chômage indécent.

CREO, un des consortiums qui dirige désormais le monde, propose une multitude de biens et de services "pour le bien de tous", allant des petits objets du quotidien à l'exosquelette qui permet aux humains de rivaliser avec les robots. Une des activité les plus louables de cette entreprise a pour nom "Projet reSOLVE" qui est en fait un produit chimique complexe censé être dispersé à l'aide de fusées pour régénérer ce qui reste d'atmosphère et accélérer la croissance des plantes de la planète.

Nous incarnons Warren, privé de ses jambes et obligé de se déplacer en fauteuil roulant. Pour son premier jour de travail chez CREO, il récupère le moyen de se déplacer librement via un exosquelette qui lui permettra d'être un employé aussi productif qu'un robot. Malheureusement, la greffe de cet exosquelette, effectuée justement par des robots, tourne mal et Warren tombe inconscient. A son réveil, le complexe CREO est en ruines et tous les drones, robots et humains "modifiés" veulent sa peau. Warren devra parcourir de sombres couloirs métalliques, des laboratoires, ou des hangars pour découvrir ce qui s'est passé et en apprendre un peu plus sur le "Projet UTOPIA"...

Ecran titre The Surge

Pour ce premier avis d'un jeu vidéo publié sur mon blog, je n'ai pas choisi un AAA à la mode, mais un jeu plus "confidentiel" : The Surge.
Développé par Deck 13 Interactive (à l'origine de Lords of the Fallen, entre autres), c'est un jeu de type action/rpg qui assume parfaitement son inspiration "soul-esque". En effet, The Surge reprend quelques mécaniques de gameplay des "Souls" (Demon's Souls, Dark Souls, Bloodborne), ce qui en fait un jeu exigeant, sans être frustrant (quand le game over s'affiche, on sait pourquoi !).
Je ne détaillerai pas ici ce que font mieux que moi les sites spécialisés : je ne parlerai pas de graphismes, gameplay ou level design, mais de quelque chose de plus profond : le background du jeu (son contexte, en bon françois).

1er jour de travail
Premier jour de travail chez CREO pour Warren...

Pourquoi ce jeu, donc ? Car c'est un jeu vidéo violent qui a aussi des choses à dire.

En effet, on peut facilement faire un parallèle entre l'univers de The Surge avec notre monde IRL : quelques grosses sociétés se sont installées en quelques années et offrent toujours plus de services basés sur les nouvelles technologies "pour notre bien" (Google, Facebook, Amazon, etc.), notre planète commence doucement sa lente agonie (12 millions d'hectares de forêt ont été détruits en 2018 - en partie pour la culture du palmier à huile), notre atmosphère se réchauffe principalement à cause de l'activité humaine, on parle déjà de la 6ème extinction de masse (1 000 000 d'espèces concernées), et les (r)évolutions technologiques font déjà disparaître certains métiers.

Certes on est encore loin du monde dystopique de The Surge, mais les similitudes interpellent.

Découpe corps
"Tiens, ça c'est pour la disparition des tigres de Sibérie !..."
Découpe tête
"... Et ça, c'est pour cautionner inconsciemment la déforestation en achetant du Nutella !"

Je parlais plus haut du "Projet UTOPIA", dans le jeu. Constatant que les résultats du "projet reSOLVE" n'arrivaient pas assez vite pour assurer la survie de l'humanité, c'est sous la pression que les dirigeants de CREO ont lancé le développement du "Projet UTOPIA", bien plus efficace, mais au prix de la mort de 95% de la race humaine, après sa 1ère utilisation.

Que peut-on en déduire ? Quel que soit le choix du "Projet", l'humanité court à sa perte.

Pour moi, c'est le message véhiculé par ce jeu. Message un tantinet alarmiste, mais n'est-ce pas ce type de message qui abonde dans les médias, ces dernières années (voire décennies ?). Tout le monde "constate". C'est sûr, on est informés de la situation. Mais que décident nos "décideurs" (à part la date du prochain sommet sur le climat) ? Rien. Priorité à l'économie, le reste on verra plus tard. Ils attendent le point de non-retour (déjà atteint et dépassé, selon certains spécialistes) pour rejeter la faute "sur l'autre" et pour qu'un jour, peut-être, nos descendants vivent dans le monde de The Surge, où tout le monde se tapera sur la gueule dans un environnement stérile qui sera bien réel et non plus une fiction de jeu vidéo.

Monde verdoyant
Dans la vidéo d'introduction de The Surge, ce monde verdoyant n'est plus qu'un souvenir.

Pour finir, je vous laisse méditer sur les paroles de Jonah Guttenberg, fondateur et PDG de CREO. Ses mots résument parfaitement la situation de notre monde "de la vraie vie".

C'est une nouvelle aube pour l'humanité.
Regardez-nous. Regardez-nous en tant qu'espèce. Nous méritons d'exister.
Il n'y a pas d'autres dieux que ceux que nous créons et nous les faisons toujours à notre image.
Nous sommes artistes, ingénieurs, écrivains, poètes, musiciens, scientifiques.
Des génies. Chacun d'entre nous a son propre talent.
L'erreur que nous avons commise - car oui, nous commettons des erreurs, c'est un aspect de l'être humain et savoir les reconnaître en est un autre.
L'erreur que nous avons commise donc, était de croire que nous étions les maîtres de notre environnement, plutôt qu'un partenaire.
Non, ce n'est même pas ça. On ne l'appelle pas Mère Nature pour rien. Elle nous a nourris, supportés, protégés. Et nous l'avons méprisée par arrogance, confiants dans notre technologie. Bien. L'avantage de notre "science", c'est qu'avec beaucoup de travail, et nous allons tous devoir nous y mettre, nous avons la possibilité d'inverser la situation.
N'avez-vous pas envie de vous éveiller dans un avenir meilleur ? Moi oui.
La richesse ne sert à rien quand les gens sont malades, affamés et que la planète se meurt.
Je comprends. Je comprends enfin. C'est pour cela que j'ai décidé de faire une différence.
Nous pouvons tous changer les choses. Il suffit de le vouloir.
C'est passionnant, n'est-ce pas ?
Nous sommes sur le seuil d'un nouveau monde.
Le projet Resolve et CREO vont tout changer.

Nous avons toujours été fascinés par la technologie, en quête d'une relation plus étroite, plus intime.
Au début du XXIème siècle, l'interaction sociale via les réseaux et appareils a pris le pas sur les interactions physiques.
Ils permettaient aux gens de montrer ce qu'ils souhaitaient être et non qui ils étaient réellement.
Mais tout n'était que mensonges.
Et aujourd'hui, nous sommes enfin prêts... L'Homme et la machine ne feront bientôt plus qu'un.
Songez-y, joindre notre conscience, nos pensées, nos âmes. Devenir éternel, immortel...
N'est-ce pas ce que tout le monde souhaite ?
L'ascension ne tient pas du divin, elle réside plutôt à l'intérieur même des machines.

J'ai acheté The Surge 10 euros il y a quelques mois, il était même en accès gratuit pour les membres PS+ ce mois-ci : il n'y a donc aucune raison de passer à côté de ce jeu qui va d'ailleurs avoir une suite dans le courant de l'année, sobrement baptisée "The Surge 2".

The Surge, un jeu violent à mettre assurément dans toutes les mains et à faire connaître chez les joueurs pour le message qu'il fait passer !

Crédits photos : Toutes les images illustrant ce billet sont des captures que j'ai effectuées au cours des 50 heures de jeu qui m'ont été nécessaires pour décrocher le trophée de platine.

Catégorie : Jeux vidéo

0

Crayon CommentaireAjouter un commentaire

Quelle lettre se situe sous le chiffre 1 ?

12345
jcthz